La méditation : Une pause bénéfique pour sa santé

Notre mental ne cesse de penser, comme un hamster dans une roue, 24 heures sur 24, même pendant le sommeil. Saviez-vous qu’on a plus que 72 000 pensées par jour? C’est intense! Il importe de se donner une pause mentale pour se ressourcer et mieux gérer sa vie, les situations autour de soi, et son stress.

Avec le temps, on trouve ses propres façons de gérer son stress, de prendre une « pause mentale»: l’exercice, la télé, la lecture…mais aussi parfois l’alcool, la drogue et la nourriture. Certaines de ces activités peuvent cependant devenir nocives pour soi-même, et engendrer des problèmes à long terme, lorsqu’elles représentent l’unique solution, par exemple la toxicomanie, l’exercice compulsif, l’alcoolisme, et les troubles alimentaires.

Quand on souffre d’un trouble alimentaire, notre petite voix intérieure ne cesse de parler, et dans la majorité du temps, elle nous rabaisse, nous dit que l’on n’aurait pas dû manger cette tranche de pain, que l’on est un échec. Pour se punir, on tombe dans la compulsion alimentaire, ou dans la restriction alimentaire, ou dans le surentraînement, ou les 3 en alternance. Ces « solutions », ne font que nourrir et donner de la force à cette voix intérieure nocive et ne fait qu’empirer notre état de santé.

La méditation un complément intéressant à une démarche thérapeutique

Dans la plupart des thérapies conventionnelles pour traiter les troubles alimentaires, on parle souvent de rencontrer un(e) nutritionniste, un(e) thérapeute et/ou se joindre à un groupe de soutien. Ces thérapies aident à retrouver un équilibre de vie. Néanmoins, il arrive que lorsqu’on quitte le bureau de notre thérapeute ou encore notre groupe, on se retrouve avec nos pensées abusives et malsaines. Il peut arriver que l’on se sente pris au dépourvu et seul avec notre souffrance, seul avec notre dialogue intérieur destructif. Il importe, donc de se trouver des outils supplémentaires (voire complémentaires); de trouver ses propres outils.

C’est pour cette raison que je voulais parler de la méditation. Je voulais mettre en lumière cet exercice qui peut être d’une grande aide pour toute personne qui souffre d’un trouble alimentaire, mais aussi pour la population en générale pour retrouver un équilibre intérieur paisible, positif et nourrissant.

Personnellement, la méditation m’aide beaucoup à retrouver un calme dans la folie de la vie. Quand je médite régulièrement, je ne vois pas le stress de la même façon. Je règle mieux les conflits et gère mieux le stress pouvant exister dans les différentes sphères de ma vie (travail, famille, etc.). C’est encore un défi pour moi de méditer quotidiennement, mais je persévère dans ma pratique jusqu’au jour où la méditation fera partie de la vie de tous les jours, comme se brosser les dents.

Accessible à tous, le moment de méditation, même s’il n’est que de 5 minutes, amène un apaisement. La méditation est vitale quand on veut prendre une pause mentale pour respirer un peu, trouver une meilleure alternative pour gérer et vivre nos émotions, et s’éloigner des comportements nocifs qui nourrissent le trouble alimentaire.

Comment commencer avec la méditation?

Je recommande de suivre un cours de méditation et de l’essayer pour au moins 12 semaines pour en ressentir les bienfaits. Essayez de ne pas changer d’un centre à un autre à chaque semaine, car la stabilité associée au fait d’aller au même centre est tout aussi importante que la méditation. Je vous suggère ici-bas des centres dans la région de Montréal, et quelques-uns que j’ai essayé moi-même. Il existe de plus en plus de centre de méditation et de yoga à travers le monde qui peuvent vous aider à vous reconnecter avec vous-même.

Si vous êtes curieux d’essayer 1 ou 2 séances avant de joindre un groupe, plusieurs d’entre eux offrent des journées portes ouvertes ou même la première séance gratuite!

CENTRES À MONTRÉAL

La méditation n’est pas une compétition. C’est un retour vers soi pour se retrouver dans la paix et l’amour.

Bonne méditation!
Dina Merhbi, diététiste/nutritionniste et instructrice de yoga

(Article publié sur le site d’Aneb Quebec le 16 juillet 2015)

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s