La santé réside dans la simplicité

De nos jours, les renseignements liés à l’alimentation fusent de partout : une nouvelle diète, un nouveau super-aliment, un nouveau concept alimentaire….et la liste se poursuit. Malgré toute cette information sur la santé, le taux d’obésité continu de grimper, et d’un autre côté, le taux de personnes atteintes d’un trouble alimentaire et d’obsessions alimentaires continu lui aussi d’augmenter.

Se pourrait-il que la surinformation soit malsaine pour nous et notre société? Je dirais que oui, trop d’information peut être problématique, surtout que l’information que l’on trouve dans les magazines qui parlent d’alimentation, de sports ou de santé ainsi que les livres et émissions qui proposent des régimes ne s’appliquent qu’à 1% de la population. Oui, 1%… Ces recommandations ne conviennent habituellement pas à la population générale, mais seulement à certains cas spécifiques. Et, dans la plupart des cas, les informations dont on est sans cesse bombardé au sujet de la nutrition ou du sport ne sont que rarement rédigés par des professionnels de la santé qui se basent sur des informations validées par des recherches scientifiques.

La nutrition à la base est simple. C’est le bombardement d’informations qui la rend plus complexe. On nous envoie tellement d’idées sur la nutrition qu’on vient à ne plus être en mesure d’écouter notre corps, nos besoins. Et en fin de compte, pour être en santé, nous avons besoin d’être à l’écoute de soi et non de suivre une diète restrictive qui ne prend pas en considération notre état de santé actuel et nos besoins personnels.

Pour être en santé et être à nouveau capable de s’écouter, il faut libérer son énergie et son temps de ce bombardement d’informations. Comment faire? Il faut diminuer notre lecture sur la « santé ». Alors, nettoyez votre vie du surplus d’informations. Pour ce faire, je vous suggère de : vous désabonner des sites populaires sur la santé, le sport, la nutrition… vous désabonner des groupes « santés » sur Facebook… vous désabonner des groupes « santés » sur Twitter…. vous désabonner des magazines qui parlent de perte de poids. Bref, de vous désabonner des sites, des magazines, des groupes ou pages susceptibles de nourrir vos pensées alimentaires restrictives et obsessionnelles, et de faire de la place pour la paix et le calme*. C’est une tâche qui peut être stressante au début… mais donnez-vous quelques jours, et le stress se dissipera.

Avec cet exercice, c’est aussi le temps de se nourrir d’information saine. Suivez les sites qui vous aident à être à l’écoute de votre corps, qui vous aide à mieux vivre sans vous restreindre. Privilégiez les sites liés à des organisations professionnelles.

Simplifiez-vous la vie, et rappelez-vous que si vous avez des questions alimentaires, il est toujours recommandé de consulter une nutritionniste.

Bon ménage

*Je recommandes cet exercice aux lecteurs qui présentent des préoccupations excessives par rapport à leur poids, leur apparence et leur alimentation et ceux aux prises avec un trouble alimentaire.

Advertisements

3 thoughts on “La santé réside dans la simplicité

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s